GENTILICES (CULTES)

GENTILICES (CULTES)
GENTILICES (CULTES)

GENTILICES CULTES

Propres à certaines gentes , c’est-à-dire à certains clans patriciens, les cultes gentilices doivent être rigoureusement distingués des cultes domestiques qui se célébraient dans le cadre d’une famille au sens étroit du mot et au domicile de cette famille. Les cultes gentilices avaient leurs rites particuliers et leurs sanctuaires. Très archaïques, ils sont en général fort mal connus: on sait, par exemple, que les Fabii avaient un culte annuel célébré sur le Quirinal; que les Lucretii étaient dépositaires de certains rites guerriers; que les Horatii pratiquaient le 1er octobre la cérémonie expiatoire dite de la «poutre de la sœur» (tigillum sororium ); que les Potitii et les Pinarii célébraient le culte d’Hercule à l’Ara Maxima.

La plupart de ces cultes étaient tombés en désuétude à l’époque classique. L’extension de certaines gentes , grossies de clients et d’affranchis, avait fait perdre le sentiment de l’unité primitive du clan qu’exprimait sans doute le culte gentilice; d’autres gentes , au contraire, s’étaient complètement éteintes. Enfin et surtout, la communauté civique, en particulier depuis la fusion de la plèbe et du patriciat au cours du \GENTILICES (CULTES) IVe siècle, s’était substituée à la rivalité ancienne des clans dont les cultes privés s’étaient peu à peu effacés devant les manifestations religieuses qui affirmaient l’unité de la cité. Dans le meilleur des cas, certains cultes gentilices furent pris en charge par l’État et devinrent des cultes publics, tel le culte d’Hercule à la fin du \GENTILICES (CULTES) IVe siècle, en raison de la disparition des gentes , dont il avait été jusque-là l’apanage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ÉTRUSQUES (art et archéologie) — La civilisation étrusque est la plus brillante de toutes les civilisations indigènes de l’Italie antique. Son domaine géographique par excellence est compris entre la mer Tyrrhénienne, le Tibre et l’Arno. Mais des rameaux très importants de cette …   Encyclopédie Universelle

  • Prêtre (Rome antique) — Pour les articles homonymes, voir Sacerdos. Le prêtre (en latin sacerdos, pluriel sacerdotes) est, dans la religion romaine, un personnage officiel chargé du soin, de la surveillance, du contrôle de tout ce qui concernait les dieux, de tout objet …   Wikipédia en Français

  • Prêtre romain — Prêtre (Rome antique) Le prêtre (en latin sacerdos, pluriel sacerdotes) est, dans la religion romaine, un personnage officiel chargé du soin, de la surveillance, du contrôle de tout ce qui concernait les dieux, de tout objet ou de tout être qui… …   Wikipédia en Français

  • ROME ET EMPIRE ROMAIN - La religion romaine — On entend par «religion romaine» un ensemble de croyances, de rites et d’institutions qui se forma à l’intérieur du Latium vers le milieu du VIIIe siècle avant J. C. (date traditionnelle de la fondation de Rome) et persista dans le monde romain… …   Encyclopédie Universelle

  • Clichy — Pour les articles homonymes, voir Clichy (homonymie). 48° 54′ 16″ N 2° 18′ 23″ E …   Wikipédia en Français

  • Sept saints fondateurs de la Bretagne — Les Sept Saints fondateurs de la Bretagne sont sept saints catholiques ayant vécu au Ve et VIe siècles à l époque de l émigration bretonne en Armorique. L histoire des Sept Saints est celle du passage de la Gaule Armorique à la Bretagne.… …   Wikipédia en Français

  • Comices Curiates — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Comices curiates — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”